Reflection, Scotland, 2010

Reflection, Scotland, 2010

Developing a critical capacity

My work as a psychosociologist, as a trainer, and as a researcher in philosophy of education, is grounded in one single question: How does one learn to develop a critical capacity?

Through my attempt - during the past 15 years - to inscribe this interrogation in the contemporary societal context, I started to articulate my reflection on critique with two other notions that appeared as crucial ones: the notion of complexity and the notion of temporality.

Today, being critical involves the capacity to apprehend the complexity of the problems and situations that we are facing in the everyday life. The issue is not only to be able to develop one's own critical capacity. It is also to be able to be critically reflective according to a way of thinking that allows one to grasp the complexity of our relationships with oneself, with others and with the world.

However, being able to develop a critical capacity and to take the distance required in order to apprehend the complexity of any situation requires time. In the contemporary context, finding such time cannot be taken for granted. Questionning the way one develops and practices a critical capacity suggests therefore to challenge the way one negotiates the rhythms of one's everyday life and the pace of one's own life span as well.

Challenging one's way of dealing with time becomes crucial in order to uncover some of the critical issues that shape one's own existence. Thus, learning to articulate fast and slow rhythms, short and long-term projects, experiencing time scarcity or the difficulty to prioritize constitutes a critical part of one's own self-development. It is crucial because it enables us to challenge the conflicts and tensions that form one's own life (at home, at work, in society, etc.)

The way one conceives and articulates these three notions - critique, complexity and temporality - is located at the core of my work.

From a research perspective, I privilege two main paths in order to feed my reflections. The first one is academic; it is based on scientific and philosophical grounds (publications). The second path is artistic; it is based on my practice of photography and video.

Considering human development, my work is grounded in original activities of teaching, training, coaching and consulting that I concieve in order to support individuals and groups' efforts to reinforce their critical capacity of analysis, their divergent and creative thinking, their ability to deal with complexity and to develop a coherent and balanced way of dealing with time.

Développer un esprit critique et lui donner un sens

Au fondement de mon activité de psychosociologue, de formateur, et de chercheur en philosophie de l'éducation, se trouve une même interrogation: Comment apprend-on à développer un esprit critique?

En cherchant à inscrire cette question dans le contexte contemporain, j'ai été amené - au cours de ces 15 dernières années - à articuler ma réflexion sur la critique avec deux autres notions qui sont apparues comme déterminantes: la notion de complexité et celle de temporalité.

Aujourd'hui, l'exercice de la critique suppose d'être en mesure d'appréhender la complexité des problèmes et des situations auxquelles nous sommes confrontés au quotidien. L'enjeu n'est plus seulement d'être en mesure de développer une capacité critique. Il s'agit également d'être en mesure de l'exercer de façon à saisir ce qui constitue la complexité de notre rapport à soi, aux autres et aux monde.

Développer une capacité critique et prendre le recul nécessaire pour appréhender la complexité des situations auxquelles chacun est confronté exige néanmoins du temps. Or, dans le contexte contemporain, il ne va pas de soi de trouver cette disponibilité. Interroger la façon dont on développe et met en pratique une capacité critique suppose ainsi de questionner la façon dont on négocie les rythmes de notre vie et de nos activités, au quotidien et sur le long terme.

Revisiter notre rapport au temps permet ainsi de mettre en évidence certains des enjeux critiques de notre existence. Apprendre à articuler les rythmes rapides et les rythmes lents de notre existence, nos projets à court et à long-terme, faire l'expérience du "manque de temps" ou de la difficulté à "mettre des priorités" représentent ainsi autant de leviers permettant de revisiter de façon critique les conflits et les tensions qui façonnent notre vie (en famille, au travail, en société, etc.)

La façon dont conçoit et articule ces trois notions - critique, complexité et temporalité - se situe ainsi au coeur de mon travail.

Sur le plan de la recherche, je privilégie deux pistes pour poursuivre mes réflexions: une piste académique qui repose sur un ancrage scientifique et philosophique (publications), et une piste artistique étayée par une pratique photographique et vidéographique.

Sur le plan du développement des personnes, mon travail se fonde sur les démarches d'enseignement, de formation, d'accompagnement et de conseil que je développe et propose pour aider des individus, des groupes et des collectivités à renforcer leur capacité d’analyse critique, leur capacité à penser la complexité, et à développer un rapport au temps le plus cohérent et équilibré possible.

Parce que mes recherches reposent sur des approches le plus souvent originales, elles privilégient le développement de pratiques d'enseignement, de formation, d'accompagnement et de conseil innovantes qui visent à promouvoir la capacité d'invention et de création des personnes auxquelles elles s'adressent.