Engadin 1929-2008:
Rediscovering a point of view

This project was born from my desire to revisit the life and art work of my grand-mother, Elisabeth Adler Kaufmann. It emerged as I was wondering how my grand-parents experienced the difficult period after World-War I and during World War II.

Elisabeth Kaufmann was born in 1904 in Hidegkut (Hungary). In 1912, during the Balkans' War, her family came to live in Switzerland. She started then studying Fine Arts in Bern. In 1922, she was accepted at the Arts Academy of Düsseldorf (Germany). She continued her studies in Paris, before to go to Budapest where she finalized her training. Back to Switzerland, she practiced as an art-painter during her whole life, exploring very heterogeneous themes and techniques. She died in Geneva in 1991.

In 2008, as I was watching one of her paintings (Morterasch, circa 1944), I got the desire to revisit the path she followed between 1929 and 1946, during her yearly trips to Engadin in the state of Grisons (Switzerland). I was wondering if I would be able to find the places that she painted during this period of her life. I was also curious to know how these landscapes evolved and what I would feel contemplating them, 75 years later.

My approach followed four steps. First, I had to photograph the eighty paintings that she drew during this period. Next I had to find out the locations, based on the paintings' titles (often missing) and using Google Earth. I organized later a ten day travel to Engadin. During this trip, I tried to find out the points of view my grand-mother adopted when she drew her paintings, in order to take pictures according to the same perspective. Finally, I edited some of my pictures according to a composition as close as possible to the original views, painted 75 years ago.

The pictures exhibited in the gallery below represent a selection (a quarter) of paintings drawn in Engadin by Elisabeth Adler Kaufmann. The original paintings are all oil on canevas (approximate size 80 x 100 cm for most of them). Next to each painting, there is a digital photography taken in 2008, according to the present situation of the respective sites.

In order to facilitate future expeditions, each pictures was geotagged.

Engadine 1929-2008: Retrouver un point de vue

Ce projet est né de mon désir de revisiter la vie et l'oeuvre picturale de ma grand-mère, Elisabeth Adler Kaufmann. Il a émergé à une époque où je m'interogeais sur la façon dont mes grands-parents avaient vécu la période difficile de l'Entre-deux Guerres et de la Seconde Guerre Mondiale.

Elizabeth Kaufmann est née en 1904 à Hidegkut (Hongrie). En 1912, en pleine guerre balkanique, sa famille est venue s'installer en Suisse. Elle commence alors à étudier les beaux-arts à Berne, puis en 1922 elle est reçue à l'Académie de Düsseldorf (Allemagne). Elle continue ensuite ses études à Paris avant de se rendre à Budapest où elle achève sa formation. De retour en Suisse, elle a pratiqué tout au long de sa vie comme artiste-peintre explorant des thèmes et des techniques très hétérogènes. Elle est décèdée à Genève en 1991.

En 2008, alors que je contemplais l'une de ses peintures (Morterasch, circa 1944), l'envie m'a pris de retourner sur les traces des séjours qu'elle a passés chaque année, entre 1929 et 1946, en Engadine, dans le canton des Grisons (Suisse). Je me suis demandé s'il me serait possible de retrouver les lieux qu'elle avait peints à cette période de sa vie. J'étais également curieux de savoir comment ces paysages avaient évolué et ce que je ressentirais en les contemplant, 75 ans plus tard.

Mon travail s'est déroulé en quatre étapes. Tout d'abord, il m'a fallu photographier les quatre-vingt toiles peintes à cette période. Dans un second temps, j'ai tenté de retrouver les lieux représentés, sur la base des titres de ces peintures (souvent manquants) et de Google Earth. J'ai ensuite organisé un voyage d'une dizaine de jours sur place. Au cours de ce séjour, j'ai cherché à retrouver les positions à partir desquels ma grand-mère avait peint ses tableaux, de façon à pouvoir photographier les mêes points de vue. Dans un dernier temps, j'ai édité une partie de mes photographies de façon à ce que leur composition corresponde au plus près aux tableaux originaux, peints 75 ans auparavant.

Les photographies exposées dans la galerie ci-dessous constituent une sélection représentant environ un quart des peintures réalisées dans les Grisons par Elisabeth Adler Kaufmann. Les oeuvres originales sont des peintures à l'huile sur canevas (environ 80 x 100 cm pour la plupart). A chacune d'elles correspond une photographie numérique prise en 2008 en fonction des conditions actuelles des sites respectifs.

De façon à faciliter des expéditions futures, l'ensemble de mes photographies ont été également géotaguées.